Papa?

pèresIl n’existe pas de magazine adressé aux pères pour leur donner des astuces sur la gestion du stress pendant la grossesse, ne pas trop grossir, connaître la signification des prénoms, acheter la bonne peinture non toxique pour la future chambre de bébé(…). D’ailleurs, jamais ce n’est le papa qui annonce à la maman qu’ils vont avoir un enfant. Pourtant, sans lui, il ne peut y avoir d’enfant. Oui, mais le papa ne porte pas l’enfant, il n’accouche pas… Certes, mais aujourd’hui – et dans la majorité des cas – lorsque le papa attend un enfant, il l’a vraiment désiré, il a choisi la femme avec qui avoir un enfant. Il a déjà décidé qu’il soutiendra sa femme pour aller se lever la nuit, il prendra même son congé paternité. Et puis, une fois de plus, ce n’est pas lui mais la future maman qui lui annoncera qu’elle sent qu’il y a quelque chose qui cloche.

Après vérification auprès du corps médical, son rôle de « père » sera enfin considéré. On va annoncer à l’homme de la situation, le futur père, qu’il va falloir soutenir la future mère, qu’il n’y aura pas de bébé à aller changer la nuit, du moins pas cette fois. Cette fois, il a seulement « failli » être père. Là, pour quelques jours,  il va avoir un rôle, il sera considéré comme papa. Mais après, personne ne va lui demander comment il va? Comment il vit ce décès prématuré, cet avenir sans promesse de bonheur, cette journée?

Avec tout cet encombrant silence, il se dira peut-être qu’il a « failli » dans son rôle de père. Il n’a pas réussi à lui donner un enfant, elle qui en désirait tellement et qui est si triste aujourd’hui…

Chers papa qui avez aussi perdu un bébé né ou à naître, ce n’est pas la durée de vie de votre enfant qui vous fait naître père. Je suis de tout coeur avec vous dans les émotions que vous allez pouvoir ressentir dans cette journée si particulière et je pense à vous, les papa souvent oubliés ou à qui on n’ose encore moins en parler.

Bonne fête Papa

Publicités