Nous sommes des éléphants

Lundi 3 img_5741Octobre avaient lieu les premières assises du funéraire. Mon cours d’aqua-poney ayant été annulé, je me suis dit que passer 4 heures à écouter les  résultats d’une étude du Credoc sur le vécu du deuil allait être une super alternative pour occuper mon après-midi.

J’ai très bien fait. Quelques résultats qui confirment ce qui nous semble évident à nous, parents endeuillés : « 56% des endeuillés en activité professionnelle ont dû se mettre en retrait de leur travail (arrêt maladie, congés sans solde), 18% des endeuillés ont eu des conséquences d’épuisement, d’absentéisme ou de défaillances sur leurs vies professionnelles et des pertes de revenus. 48% des endeuillés ont ressenti une grande fatigue physique jusqu’à un an après le décès. Pour 42% des endeuillés, le deuil dure plus de 5 ans

Cette enquête a été menée auprès de plus de 3000 personnes (à partir de 18 ans) tous deuils confondus. Plus d’informations sur leur site : CSNAF et plus de détails sur cette page CSNAF détaillé

Quelques photos, parce que le Sénat et les jardins du Luxembourg, c’est vraiment la classe internationale pour une conférence.

Et en exclusivité, le premier selfie des assises du funéraire avec Tanguy Châtel, Christophe Fauré et Damien Le Guay. Si vous cliquez sur leur noms, vous verrez à quel point ce selfie est dingue.0310

img_5744 img_5740 img_5766 img_5743 img_5739

Le 4 Octobre, je suis allée à mon rdv avec la responsable qualité de vie d’une très grande entreprise française. J’ai un nouveau rdv le 4 Novembre, ce qui est très bon signe. Sur ce sujet, je ne peux pas encore vous en dire plus. A suivre donc!

Votre participation au sondage a été vraiment très utile, les chiffres ont eu un réel impact sur la prise de conscience de mes interlocuteurs concernant la nécessité d’accompagner les parents endeuillés.

Pour ceux qui n’ont pas suivi, je participe au programme Ticket for Change qui m’aide à créer mon entreprise sociale. Je crée des solutions innovantes pour accompagner les parents ayant vécu un deuil périnatal dans leur vie privée et/ou professionnelle.

A ce jour un prototype de plate-forme d’entraide et de partage est en phase de test. L’objectif est de créer le site web qui aura le contenu le plus adapté aux besoins des parents pour leur apporter une sensation de soulagement. Difficile d’en dire plus à ce jour, mais de nombreux projets qualitatifs sont en cours.

Pour ce qui concerne le projet accompagnement dans le retour à la vie professionnelle, je travaille aujourd’hui à trouver l’entreprise pilote avec laquelle je vais faire les premières formations, ateliers de sensibilisation et accompagnements.

Nous sommes en route! Mon objectif est que les parents aient le choix, le choix d’être accompagnés ou pas, d’avoir accès à des services ou pas, d’en parler ou pas. Il n’y a aucune injonction au bonheur. Seulement, la possibilité d’avoir le choix quand on se sent prêts à apprendre à vivre avec et que l’on ne sait pas par où commencer.

Mes valeurs sont respecter, proposer, inspirer.

PS: les éléphants, parce que eux aussi ne sont pas indifférents à la mort de leurs proches

 

Publicités