Et je choisis de vivre

etjeJ’ai donc participé à ce magnifique projet de film « Et je choisis de vivre »  en intervenant à Nice lors de leur tournée de conférences en France pour récolter des fonds. C’est parti d’un simple email dans lequel je les félicitais de ce superbe projet et leur disais combien il était essentiel et utile d’oser parler du deuil et que je serai ravie de pouvoir les aider.

Mon intervention portait sur mon rôle d’animatrice d’un groupe de parole sur le deuil périnatal et ce que je pouvais dire de mon expérience. Je devais également expliquer en quoi il était essentiel de prendre soin de son deuil, pour soi mais aussi pour son entourage.

et-je-choisis-de-vivreNans est intervenu le premier en expliquant la naissance du projet de film puis en témoignant de son expérience du deuil, lorsque sa soeur de 19 ans est morte alors qu’il n’en avait que 15. Puis il a dit à l’audience « je pourrais t’expliquer la pomme, je préfère te la faire goûter » car, avec Armelle, ils ont choisi de proposer une expérience et non un cours magistral. Ils ont voulu créer du lien entre les personnes présentes, tester le pouvoir de l’écoute, faire ressentir l’acceptation de ses émotions avec des exercices et des témoignages.

Puis Armelle Six a pris la parole en commençant par son témoignage. Son fils est décédé avant d’avoir un an et pour survivre à cette épreuve, elle n’a eu de cesse d’écouter ses propres besoins même quand ils ne paraissaient pas « politiquement » corrects. Elle nous a expliqué comment elle a refusé d’être seulement « la maman qui a perdu son enfant ». Pour elle, son fils lui a offert une renaissance et lui a permis d’être ce qu’elle est aujourd’hui. Elle a écrit un livre qui m’a beaucoup plu « Le bonheur quoi qu’il arrive » .

Je suis passée après eux, en étant un peu émue, voir même chamboulée! Ce que je n’ai pas manqué de dire dès l’introduction, car dire, c’est déjà prendre de la distance et accepter son émotion. Ce qui est drôle, c’est que je stresse toujours avant une intervention d’être impudique ou dans l’émotion et c’est toujours ce pour quoi les gens viennent me remercier à la fin « d’avoir été dans l’émotion et d’avoir osé simplement dire ».

Ce que je peux vous offrir de cette expérience, c’est : la confirmation toujours que libérer la parole, être authentique, trouver des semblables bienveillants aident vraiment à soulager un deuil. Je vous confie aussi mon étonnement de n’avoir jamais participé en tant qu’auditeur à ce type de conférences, que ce soit sur le deuil, l’éveil spirituel, la conscience… Je découvre tout un univers  dont je n’avais même pas idée. C’est fou ce que l’on est limité par son groupe social, sa culture ou son flux Facebook/twitter/instagram!

Bref, leur tournée n’est pas finie, je vous invite à y aller si elle passe près de chez vous, toutes les infos ici !

 

Publicités

2 réflexions sur “Et je choisis de vivre

    • Oui, c’était une belle soirée, pleine d’humanité, de lien et de tolérance. Je suis allée voir ton blog qui est très beau. Je pense bien à toi dans cette période douloureuse. Sincèrement, Laetitia

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s