Le choix des mots

P Coelho

Il y a des mots ou des expressions que j’ai beaucoup de mal à utiliser car elles ont peu de sens pour moi, par exemple:

photo« Faire son deuil » – Comme : voici le mode d’emploi pour faire un gâteau, faire un oiseau en papier, tricoter ta première écharpe… Non, on ne « fait » pas son deuil, on le vit, le subit, l’affronte, le traverse, l’accepte, on le dépasse, mais on n’a pas un schéma avec une ligne droite d’un point A vers un point B.

« J’ai perdu mon premier enfant. » Moi, je me dis, si je dis ça, ça veut dire, je ne sais plus où je l’ai mis? Non, il est préférable de dire « Mon premier-né est mort à la naissance. » Mais c’est sûr, c’est moins doux et plus concret. Mais c’est la réalité.

« Survivre ». Ca me fait penser à tous les mots avec le préfixe sur- mais qui n’ont pas la même signification : j’ai sur-kiffé (du plus), j’ai sur-alimenté (du plus), j’ai sur-dimensionné (du plus), j’ai sur-passé (du plus). Mais j’ai sur-vécu, non, pas du plus. On devrait dire j’ai sous-vécu, non? Car quand on sur-vit, on a une vie assez moyenne quand même. On n’a pas le choix de vivre en somme, on attend que ça passe, on sur-nage en évitant de se noyer.

Et vous, il y a des mots ou des expressions que vous ne voulez plus utiliser?

Publicités